Mont Washington 2007

Maquette et trajetVoici un aperçu du trajet. Le départ est beaucoup plus à l'extérieur de cette maquette, lequel commence au tiers de notre deuxième journée. Cliquez sur les photos pour mieux les voir.

Nous partons vers 8h, le vendredi, tranquillement. Petit déjeuner chez Cora. Brian se sentait un peu granole, mais peut-être est-ce l'avoine qui lui a permis de rester éveillé tout au long du trajet de 4 heures, alors que nous avons tous dormi comme des marmottes. Pendant le trajet, quelques sublimes paysages, bien sûr:
Wennebago St.Johnsbury


Nous nous arrêtons dîner à St.Johnsbury, petit village sympa. Les sandwichs étaient super bons!

Nous arrivons enfin, vers 16h.
Départ

En montée
Nous suivrons Crawford Path jusqu'à Lake of the clouds. La première montée est constante. Abrupte, mais elle se fait aisément. En deux heures, nous arrivons à Mizpah, où nous installons les trois tentes sur une plate-forme. Le froid vient vite. A partir de ce moment, je ne me séparerai plus de mes combines. Bon, ce n'était pas le gel. Il devait faire entre 5 et 10. Le plus frois que nous avons eu, c'était près du sommet du mont Washington, où, avec le vent, ça devait descendre près de 0.

La deuxième journée était sublime! Nous partons vers 8h30. Ca monte encore! Et ça descend aussi. Après environ 3 heures, nous atteignons la crête. Le paysage est magnifique, mais il sera encore mieux un peu plus tard. Le vent nous frappe soudainement, ce qui nous oblige à enfiler manteaux, tuques et mitaines... alors que d'autres randonneurs continuent en shorts et en manches courtes. Juste avant la crête


Arrêt dîner    Je surveille la cuisson
Le meilleur moment de la fin de semaine: un dîner sur la crête

Smmet du mont Washington
Vue sur le sommet du mont Washington, pendant notre dîner.


Virginie au milieu de nulle part
Virginie au milieu de nulle part

Lake of the clouds
Nous arrivons peu après à Lake of the clouds, où nous aurions pu dormir pour ensuite grimper le sommet sans nos sacs. Mais, c'était complet. Changement de plan! Le temps de manger un succulent gâteau et un chocolat chaud (1$ chacun), nous reprenons la route. Nous voici à 30 minutes du sommet... Monter ou entreprendre la descente? A côté du sommet
Nous décidons de descendre, et voir demain si nous trouvons la force de remonter.
Paysage à couper le souffle     Tuckerman Ravine
Finalement, la descente s'est avérée longue et difficile. Très abrupte, nous devions parfois nous accrocher aux roches, parfois descendre assis. Une femme qui nous suivait est tombée sur un genou. En bas, elle ne le sentait plus.

On recommande habituellement de monter par Tuckerman Ravine et de redescendre par Lion Head. En effet, descendre Tuckerman a été une épreuve pour nos genoux.

Cette descente, ajoutée à l'horrible nuit passée dans un refuge partagé avec 6 joyeux campeurs, dont un épouvantable ronfleur, ont décidé de notre troisième journée: nous partons.
Le refuge
Une dame nous annonce 45 minutes de descente. Je crois qu'elle a oublié deux heures. Nous rencontrons beaucoup de Québécois sur ce sentier, qui semble très populaire pour une randonnée d'un jour vers le sommet.

C'est peut-être lui que nous emprunterons la prochaine fois!
Nous avons également croisé trois skieurs. Oui, oui, il y avait une centaine de pieds de neige...